Retour au questionnaire


Hubert Lafritte est un gendarme atypique parmi les gendarmes de la brigade eux-même déjà atypiques. C'est une tronche Hubert, un pandore qui en a dans la cafetière mais qui n'a jamais voulu monter en grade, il adore son métier. Certes, parfois, lors de la coupe du monde de football il acroche une pancarte à la porte de l'unité : "Fermée pour cause de foot, veuillez vous faire agresser ultérieurement". Il n'a jamais de sa vie loupé un match de la coupe du monde, sauf un, en 1986, Argentine/Italie, le soir ou Marcel lui avait cassé la jambe en sortant précipitament la 4L du garage. Il n'avaient pas la télé aux urgences. Hubert porte toujours le mégot papier maïs au coin des lèvres, éteint, en partie masqué par sa petite moustache noire mais bien fournie. Hubert c'est un gendarme humaniste, un gars que l'on aimerait croiser plus souvent et surtout lorsque l'on est en infraction. Il sait fermer les yeux sur des détails sans importance Hubert, un brave mec qui sait que la vie est courte et qu'il est inutile de se formaliser pour pas grand chose.  

Rédigé par Maxbarteam le 01/08/2019 :