RETOUR A L'ACCUEIL


RETOUR LISTE LIVRES A PARAITRE





Extrait de la palombière

        ...Ce matin le temps était idéal pour qui chasse le pigeon ramier, une petite brise du nord dissipait peu à peu le brouillard de cette nuit de pleine lune. Le ciel parfaitement clair laissait apparaître une nuée d’étoiles. En sortant, sur le pas de la porte, la première chose que fit Jean fut de lever le nez vers la voie lactée. Il sut immédiatement que ce serait une belle journée automnale, il ne les voyait pas mais entendait les sifflements aigus des grives draines et mauvis qui, elles aussi rejoignaient vers le sud des lieux de villégiature plus cléments. Il resta ainsi une bonne minute sur le seuil de l’entrée, sans bouger et appréciait ces instants de bien-être simple. Il s’estimait heureux de vivre cette vie en pleine nature, au milieu de ses bêtes, sa ganadéria lui prenait tout son temps mais c’était sa vie et il ne regrettait rien. Même de loin, il pouvait reconnaître n’importe laquelle de ses vachettes. Guapa, Bambina, Fiesta, Dulzura, Nerviosa, Jugadora, il les désignait une à une parmi le troupeau de sa manade sans jamais se tromper. Jean avait hérité cette propriété de ses parents, eux-mêmes éleveurs. La ganadéria Argelos avait été créée dans les années 1900 par Auguste, son arrière-arrière-grand-père. L’engouement pour la course landaise, patrimoine culturel restait très fort dans le département. Les vachettes,...

      




Rédigé par Maxbarteam le 23/08/2010 :